STROMALab Médecine régénératrice, thérapie cellulaire, cellules souches mésenchymateuses, tissu adipeux, moelle osseuse, réparation, régénération Regenerative medicine, cell therapy, mesenchymal stem cells, adipose tissue, bone marrow, repair, regeneration

Sous-thème 2 : Interactions CSM/Immunité

Responsable : Dr Luc Sensebé

 , , ,

Présentation :

Les cellules souches/stromales mésenchymateuses sont reconnues comme ayant des capacités immunosuppressives et sont utilisées pour cela dans de nombreux essais cliniques (maladies dysimmunitaires et inflammatoires, greffe de cellules souches hématopoïétiques et greffes d'organes). Ces fonctions immunosuppressives sont un des éléments centraux lors de la réparation tissulaire. Les CSM sont des effecteurs et des senseurs de l'environnement inflammatoire, et elles ont une action sur les macrophages et leurs fonctionnalités (en particulier « switch » M1 è M2). Les effets en retour des macrophages sur les CSM et leur fonction sont peu connus. Par ailleurs, les différences d'activité, voire de fonction dans un contexte inflammatoire ou dysimmunitaire, entre les CSM de différentes origine sont largement sous-estimées. Une autre partie des études,  complémentaire à la première partie est consacrée aux rôles des ASCs dans la régénération du tissu cutané, des vaisseaux et la résolution de conflits inflammatoires chroniques au travers de modèles in vivo (ex : la parodontite).

Objectif scientifique :

Comprendre les modes de communications entre les cellules de l'immunité innée (macrophages) et les CSM (Moelle et TA), étudier les conséquences sur les CSM du dialogue macrophages-CSM et voir les effets des CSM sur d'autres cellules de l'immunité innée (mastocytes). Comprendre le rôle des ASCs dans la régénération cutanée et des vaisseaux, au travers de leur potentiel immunosuppresseur et de leur potentiel de différenciation.

Retombées attendues en santé :

Ces études permettront de mieux définir les modes d'utilisation des CSM en clinique dans le contexte du traitement de l'inflammation et des désordres dysummunitaires. Le champ premier d'application en clinique humaine est les atteintes de la peau : brulures et ulcères. 

Personnel :

DMS EFS : Luc Sensebé

CR EFS : Audrey Varin

MCU Toulouse 3 : Valérie Planat

MCU ENVT : Isabelle Raymond

IR EFS : Nicolas Espagnolle

IE : Marion Bourdens, Elisabeth Jeunesse

Post-doc :  Paul Monsarrat

Doctorant : Benoit Chaput (CCA chirurgie plastique CHU Toulouse) et Mathieu Lemaitre

Technicien EFS : Jean-Gérard Descamps

Contact

  
  

STROMALab

CHU TOULOUSE – HÔPITAL DE RANGUEIL

Bât L1, 2ème étage

1 avenue Jean Poulhès – BP 84225

31432 TOULOUSE CEDEX 4

Téléphone : 05 61 28 37 21

NOUS CONTACTER

Actualités

Pr. Philippe Collas (Institute of Basic Medical Sciences – Norvège)

17 janvier 2017 |  

"A dynamic chromatin architecture during differentiation of adipose tissue progenitors: data and models"  Vendredi 24/02/2017 à11h00 Salle Hervé Paris, I2MC, CHU...


Conférence Abdel Naji (Université de Kochi, Japon)

7 octobre 2016 |  

" Rôle des CSM dans les différentes morts cellulaires régulées : intérêts en médecine régénérative " MERCREDI 19 OCTOBRE À 10H00...

Tout afficher