STROMALab Médecine régénératrice, thérapie cellulaire, cellules souches mésenchymateuses, tissu adipeux, moelle osseuse, réparation, régénération Regenerative medicine, cell therapy, mesenchymal stem cells, adipose tissue, bone marrow, repair, regeneration

Offre de Post-Doctorat – Dynamique cellulaire en médecine régénérative

27 septembre 2016

POSTE POURVU

Le laboratoire STROMALab, (Toulouse, France) propose un CDD pour un stage postdoctoral, dans l'équipe “Plasticité des tissus adipeux”, afin d'étudier la dynamique cellulaire impliquée dans les processus de réparation/régénération, chez le mammifère adulte, in vivo.

Contexte Académique: Ce poste, financé par l'ANR, rentre dans le cadre d'une collaboration entre 2 groupes de recherche: “Hématopoïèse du Tissu Adipeux et Intégrité tissulaire”, dirigé par Beatrice Cousin au STROMALab (Université de Toulouse, CNRS ERL5311, EFS, INP-ENVT, Inserm U1031, UPS) à Toulouse (www.stromalab.com) et “Thérapies régénératrices pour les maladies cardiaques et vasculaires” dirigé par JeanSébastien Silvestre au Centre de Recherche en Cardiovasculaire à Paris (http://silvestrelab.weebly.com/).

Contexte Scientifique: Des données récentes suggèrent que les cellules myéloïdes pourraient être à l'origine de signaux nécessaires au remodelage tissulaire après lésion. D'après le modèle classique de l'hématopoïèse, ces cellules proviennent de la différenciation de progéniteurs hématopoïétiques résidant dans la moelle osseuse. Or, nos travaux montrent que le tissu adipeux constitue une source alternative de cellules de l'immunité innée qui pourraient i) contribuer à l'homéostasie tissulaire, et ii) participer aux processus de réparation/régénération (Poglio et al., Stem Cell, 2010; Blood 2012; Luche et al. J Cell Physiol, 2015; Ngkelo et al., J Exp Med. 2016; Luche et al., en révision).

Objectifs du projet: L'objectif général de ce projet, basé sur de solides données préliminaires, est d'établir la preuve de concept d'un dialogue inter-organes via les cellules myéloïdes dérivées du tissu adipeux, dans un contexte physiologique (homéostasie tissulaire) et pathologique (lésion tissulaire). Plus précisément, ce projet, réalisé en grande partie in vivo fera appel à des approches cellulaires et moléculaires, afin d’apporter des avancées significatives et une meilleure compréhension de la physiologie intégrée, et de la communication interorganes chez la souris et l'homme. D'un point de vue cognitif, ce projet apportera également des données majeures sur les mécanismes d’action des cellules souches/progénitrices hématopoïétiques du tissu adipeux dans les processus de réparation, notamment après un infarctus du myocarde lors des maladies métaboliques

Profil: Nous recherchons un(e) candidat(e) avec : – un doctorat et une solide expérience en physiologie-physiopathologie et/ou biologie cellulaire ou immunologie, – diplôme d'expérimentation animale Niveau 1 – une expertise en cytométrie de flux, tri cellulaire – des travaux antérieurs dans le domaine des populations cellulaires tissulaires. – Une expérience en métabolisme est préférable, mais non nécessaire. Les candidat(e)s très motivé(e)s, intéressé(e)s par les domaines de la dynamique cellulaire, la communication inter-organes, la médecine régénérative et le développement sont invité(e)s à postuler. Le candidat retenu se joindra à une petite équipe pour un projet collaboratif, et bénéficiera d’un excellent environnement scientifique au sein de l'Oncopole de Toulouse, d'installations de recherche de pointe et d'une expertise en biologie des cellules souches, cytométrie en flux, imagerie et médecine régénérative. En fonction du CV du candidat, une présentation aux concours de recrutement des organismes de recherche publique peut être envisagée.

Aspects Administratifs: Financement pour 18 mois à 2 ans (salaire brut en fonction de l'expérience: ~ 30 à 40 000 €/an; Salaire net: ~ 24 to 34 000 €/an). L'employeur sera le Centre National de la Recherche Scientifique (www.cnrs.fr). Début du contrat : entre Octobre 2016 et Janvier 2017.

Les candidats doivent envoyer un curriculum vitae, une brève description de leurs travaux de recherche et de leurs objectifs de carrière, leur liste des publications (publiées et «en préparation»), et les noms de trois références en un seul document à Beatrice Cousin (beatrice.cousin@inserm.fr).

STROMALab

CHU TOULOUSE – HÔPITAL DE RANGUEIL

Bât L1, 2ème étage

1 avenue Jean Poulhès – BP 84225

31432 TOULOUSE CEDEX 4

Téléphone : 05 61 28 37 21

NOUS CONTACTER

Actualités

Pr. Philippe Collas (Institute of Basic Medical Sciences – Norvège)

17 janvier 2017 |  

"A dynamic chromatin architecture during differentiation of adipose tissue progenitors: data and models"  Vendredi 24/02/2017 à11h00 Salle Hervé Paris, I2MC, CHU...


Conférence Abdel Naji (Université de Kochi, Japon)

7 octobre 2016 |  

" Rôle des CSM dans les différentes morts cellulaires régulées : intérêts en médecine régénérative " MERCREDI 19 OCTOBRE À 10H00...

Tout afficher